Epilation du Maillot, y a-t-il des risques ?

Nombreuses sont les femmes qui, tentées par l’épilation du maillot, notamment l’épilation intégrale, s’inquiètent des conséquences sur leur santé.

Contrairement à une idée largement répandue, y compris au sein de la communauté médicale, l’épilation du maillot n’exposerait pas davantage aux risques liés au MST.

Cette conclusion est apportée au terme d’une étude scientifique publiée dans la revue PLOS One. Nous voilà rassurées !

Pour réaliser ces recherches, des scientifiques de l’Ohio State University ont pratiqué un dépistage pour deux infections bien connues, la chlamydia et la gonorrhée, sur 214 étudiantes âgées de 21 ans en moyenne. En plus de cet examen médical, les volontaires ont répondu à un questionnaire détaillé sur leurs habitudes dépilatoires et leur activité sexuelle, critère intimement lié aux risques de transmission des MST.

Aucun risque avéré pour votre santé

L’étude conclue finalement qu’il est impossible de faire un lien entre épilation du maillot et risques de contracter une MST : sur le panel de femmes ayant participé aux recherches, 9,8 % ont contracté la chlamydia ou une infection à gonocoque et 98% d’entre elles ont déclaré s’épiler régulièrement le maillot.

Maria Gallo, co-auteure de l’étude, insiste quant à elle sur le fait que cette étude, et contrairement à celles réalisées précédemment, a le mérite de prendre en compte la fréquence des rapports sexuels ainsi que les habitudes de protection sexuelle des participantes, ceci afin de réduire au maximum les biais qui pourraient influencer l’interprétation des résultats. En effet, les travaux scientifiques antérieurs ne prenaient pas ou peu en compte ces questions, pourtant essentielles lorsque l’on aborde le sujet des maladies sexuellement transmissibles.

Bien que la majorité des chercheurs et médecins s’accorde à dire qu’il n’existe pas de lien scientifiquement avéré entre épilation et transmission de MST, les conclusions de l’étude de l’Ohio State University laissent certains médecins perplexes. C’est notamment le cas du Dr Odile Bagot, gynécologue et auteure de Vagin et Cie, on vous dit tout ! (éd. Mango), qui considère que le panel de 241 étudiantes n’est pas suffisant statistiquement pour tirer ce type de conclusion. Malgré cette réserve, elle reconnaît que « ce qui influe sur le risque qu’a une femme de contracter une IST n’est probablement pas tant son mode d’épilation que son comportement sexuel [] ».

L’ensemble des conclusions est donc rassurant, vous pouvez continuer à pratiquer l’épilation qui vous plaît et vous convient, à condition de vous protéger des MST !

Et si vous avez le sentiment d’avoir (enfin) trouvé le maillot qui vous plaît, n’hésitez pas à prendre rendez-vous dans notre Institut pour une épilation définitive !

Partager cet article
Share on facebook
Share on twitter
Share on linkedin
Share on whatsapp
Share on email
Derniers articles

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

You may use these HTML tags and attributes:

<a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.